L'imposture du Burnout professionnel : les 3 questions à se poser.

Dernière mise à jour : 11 oct. 2021

On ne dira pas ici qu'il n'existe pas de burnout ni que celui-ci n'est pas lié entre autres à une activité professionnelle.


Il s'agit plutôt de mettre en lumière les facteurs qui conduisent à un épuisement global de l'individu.


Quelle est la définition officielle de ce phénomène de société qui toucherait 17% des français.e.s*. Voici une explication très pertinente, dénichée au sein du "Guide de la prévention du Burnout".


"Maslach (psychologue) et Leiter (philosophe) décrivent le burnout au travers de

l’écartèlement entre ce que les gens sont et ce qu’ils doivent faire.


Il représente une érosion des valeurs, de la dignité, de l’esprit et de la volonté – une érosion de l’âme humaine.


C’est une souffrance qui se renforce progressivement et continûment, aspirant le sujet dans une spirale descendante dont il est difficile de s’extraire.


Qu’ arrive-t-il lorsque le burnout vous gagne ?


Quatre événements surviennent:


1. Vous vous sentez chroniquement épuisé.

2. Vous devenez cynique

3. Vous vous détachez de votre travail

4. Vous vous sentez de plus en plus inefficace dans votre job »**


Le burnout n'est donc que de la dissonance cognitive poussée à son paroxysme.


"La dissonance cognitive est la tension consciente ou inconsciente d'un sujet qui ne parvient pas à accorder deux pensées ou actes contradictoires" nous rappelle Jérémie Gallen, psychologue clinicien***.


Il se diffuse cette idée dans notre imaginaire collectif qu'une personne en burnout serait fragile ou n'aurait pas les épaules assez larges pour supporter les enjeux, le stress et les objectifs qui lui sont imposés. En bref, elle ne sera pas assez armée pour affronter la vraie vie.


Ne remettons surtout pas en question la médiocrité de nos objectifs, ni l'hérésie du micro management encore trop pratiqué dans les entreprises, sans parler de l'idée de croissance économique infinie, dangereuse illusion qui a conduit à tous les maux de notre société actuelle.


Géraldine, Pirate de sabøtage décrit parfaitement la quête de sens qui l'a submergé lors de sa précédente carrière : "c'était impossible pour moi de vendre des produits financiers à des clients qui n'en n'avaient pas besoin".


"L'esprit d'équipe ça ne se décrète pas ça se vit", elle poursuit "en réunion on nous demandait de partager nos bonnes pratiques pour booster les ventes, sauf que nous savions tous que nous étions classés en fonction de nos performances. Personne ne voulait retomber dans le classement et devoir en assumer les conséquences.".


Pour conclure, voici trois questions à se poser pour savoir si nous glissons dangereusement vers le burnout :


  1. Pourquoi je me lève le matin ? (et le conscientiser).

Nous pouvons temporairement choisir un métier alimentaire qui nous permet de nourrir notre famille, se lever le matin pour gagner un salaire est honorable si tant est, qu'il ne nous rende pas malade.


2. Quel est mon rôle dans la société ?


Est-ce que je me sens à ma place ? Est-ce que le monde profite de mon plein potentiel ? Est-ce que je prends du plaisir dans ma fonction pour le moment.

Interrogeons-nous sur nos tâches quotidiennes.


3. Est-ce que mon travail est en adéquation avec mes valeurs ?


Quelles sont les valeurs les plus importantes à nos yeux aujourd'hui ? C'est le premier exercice que nous faisons en formation à Annecy ou à distance.


Prendre le temps de se redécouvrir et ne pas présupposer de la personne que nous sommes devenues aujourd'hui.


Notre personnalité est mouvante, changeante, apprenons à nous rencontrer.



Pour voir ou revoir les témoignages de ceux qui ont une vie en accord avec leurs valeurs : https://www.mouvementh.com/temoignages.


Pour participer à nos tables rondes de philosophie en ligne ou à Annecy : https://www.mouvementh.com/evenements










*Article statista, chiffres de 2017

**Article Travail emploi Gouv

***Jérémie Gallen, psychologue clinicien dans psychologies.com

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout